On December 17th, 2019, Paramedics in New Brunswick had their classification updated, to reflect the evolution of their profession. 

--

Le 17 décembre 2019, les ambulanciers paramédicaux du Nouveau-Brunswick ont ​​vu leur classification mise à jou, pour refléter l'évolution de leur profession.

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Media Inquires:

Tel: (506) 961-5635

Email: info@nbparamedics.com

© 2020 New Brunswick Paramedic Reclassification Committee

  • NB Paramedics

Le gouvernement provincial se prépare à défendre les travailleurs paramédicaux contre le SCFP.

Le 22 janvier 2020, les ambulanciers paramédicaux du Nouveau-Brunswick ont ​​été informés que leur agent négociateur, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), avait déposé une demande auprès de la Commission du travail et de l'emploi afin de les empêcher de recevoir une mise à jour des «professionnels des sciences médicales».


Les paramédics surveillent de près que le SCFP continue de poursuivre avec son objection, et ce au mécontentement de la volonté des ambulanciers paramédicaux de toute la province qui souhaitent sincèrement aller de l'avant avec la reclassification.

[Photo] Les ambulanciers paramédicaux posent pour une photo devant l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick en décembre, après avoir été classés comme professionnels des sciences médicales.


Dans sa plainte à la Commission du travail et de l'emploi, le SCFP a déclaré que, «en raison de leurs fonctions, responsabilités et structure hiérarchique, [les ambulanciers paramédicaux] partagent une communauté d'intérêts plus intime avec les membres de l'unité de négociation de la section locale 1252». La requête allègue également que «les devoirs et responsabilités des [paramédics] n'ont pas changé de manière significative».


Ce défi du SCFP suppose que la multitude d'avancées au sein de la profession paramédicale depuis 1972 ne justifie pas une classification de «professionnels des sciences médicales», ce qui est offensant pour les ambulanciers paramédicaux. Le SCFP doit convaincre le conseil que les ambulanciers paramédicaux sont mieux servis aux côtés des coiffeurs, du personnel de nettoyage et du personnel d'entretien, qui remplissent des rôles essentiels mais différents.


Le président du Comité de reclassification des ambulanciers paramédicaux du Nouveau-Brunswick, Joel Mattatall, a déclaré:

«Soit le SCFP est complètement ignorant de ce que nos ambulanciers paramédicaux font et font tous les jours, soit il est au courant, mais il utilise cette objection pour retarder l'inévitable. Dans les deux cas, leurs actions sont tout à fait décevantes.»

Le SCFP prétend également que la classification des ambulanciers paramédicaux comme« professionnels des sciences médicales »« divisera les personnes travaillant pour ANB en deux unités de négociation distinctes représentées par deux agents négociateurs différents ». Selon eux, «une telle fragmentation n'est pas appropriée, n'a aucun sens dans les relations de travail et entraînerait de graves problèmes de relations de travail.» Cependant, un certain nombre d'autres personnes travaillant au sein de l'organisation ANB / EMP appartiennent à différentes unités de négociation et agents. Les ambulanciers paramédicaux travaillent actuellement aux côtés des infirmières de vol en soins intensifs, représentées par le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, ainsi que des diététistes, physiothérapeutes et thérapeutes respiratoires, représentés aussi par le Syndicat du Nouveau-Brunswick.


Le fait de reclassifié les ambulanciers paramédicaux comme professionnels de la santé les éloignera de leurs collègues du Centre provincial de gestion des communications médicales (MCMC). et les placera à côté de personnes telles que les thérapeutes respiratoires et les assistants en anesthésiologie, qui négocient dans le cadre du Syndicat du Nouveau-Brunswick «Un ajustement beaucoup plus approprié», dit Mattatall.

«Nous trouvons l'argument du SCFP selon lequel cela« divisera les individus »en particulier, car ils prévoient apparemment une sorte d’événement catastrophique si les ambulanciers paramédicaux ne négocient pas aux côtés des répartiteurs. Ces répartiteurs dévoués fournissent un service incroyable à la population du Nouveau-Brunswick. Néanmoins, le SCFP suggère que les ambulanciers paramédicaux sont mieux servis par cette relation de négociation que par des négociations avec des personnes qui fournissent des soins directs aux patients.»

Après avoir analysé la profession, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a déterminé que les ambulanciers paramédicaux devraient être reclassifiés comme" professionnels des sciences médicales ". Le gouvernement défendra les ambulanciers paramédicaux contre le SCFP lors d'une audience qui devrait se tenir en avril. Cette audience est ouverte au public et portera sur les arguments des deux parties.


Les ambulanciers paramédicaux sont convaincus que la Commission approuvera la conclusion de l'analyse et accordera finalement Les ambulanciers paramédicaux méritent d'être classés Les ambulanciers paramédicaux demeurent unis en demandant au SCFP de #StandDown et de respecter l'évolution de leur profession.


Prochaines étapes:


Les ambulanciers paramédicaux sont unis pour demander au SCFP de #StandDown et de respecter l'évolution de leur profession.


Le conseil devrait entendre des arguments sur le reclassement des ambulanciers paramédicaux au cours du mois d'avril.

310 views